Mal de mots

Une vaste étude internationale démontre que derrière certains problèmes de langage qui se manifestent dès la cinquantaine, en l’occurrence chercher constamment ses mots et avoir de la difficulté à répéter des phrases longues et complexes, se cache un risque élevé d’avoir un jour la maladie d’Alzheimer.

En savoir plus »

Source: Jean Hamann, Le Fil | Université Laval