Une protéine combat la perte de masse musculaire due au vieillissement

Environ 15 % des Canadiens de 60 à 79 ans ont des problèmes de force réduite, ce qui peut nuire à leur mobilité. C’est pourquoi un vent d’espoir est suscité par des chercheurs de l’UQÀM qui ont constaté que la protéine Parkin injectée dans des souris âgées les protégeait de l’atrophie musculaire. Reste à vérifier si ce potentiel s’avère chez les humains.

En savoir plus »

Source: Gabriel Laurin | Ici Radio-Canada