Un budget décevant pour les aînés

Le Réseau FADOQ n’est pas satisfait du budget du ministre Carlos Leitão. Les mesures pour améliorer la qualité de vie des aînés, particulièrement les plus démunis, sont nettement insuffisantes.

Ce dernier budget avant les prochaines élections générales propose une série de mesures pour les aînés, mais dans plusieurs cas, il s’agit de gains mineurs.

« Le gouvernement a manqué la cible en ne proposant pas une aide très concrète aux aînés les plus vulnérables. Ils en avaient pourtant grandement besoin après des années d’austérité », déclare le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont.

En janvier dernier, le Réseau FADOQ avait rencontré le ministre Carlos Leitão pour lui remettre une liste de sept recommandations en vue de la préparation de ce budget. Plusieurs n’ont pas été retenues, certaines l’ont été partiellement, une seule a été comblée.

Un gain majeur

Recommandation – Le Réseau FADOQ recommandait que le crédit d’impôt pour aidant naturel fasse l’objet d’une refonte afin que la cohabitation ne soit plus exigée et que le montant admissible soit de 2 500 $.

Le budget vient donner un sérieux coup de pouce aux proches aidants en abolissant le critère de cohabitation. Les proches aidants qui ne résident pas avec la personne aidée pourront donc obtenir un crédit d’impôt remboursable. Le montant maximal est de 533 $ par année pour une personne aidée ayant un revenu net de 23 700 $ et moins. Le budget prévoit aussi des congés supplémentaires pour les proches aidants.

Des gains partiels

R – Le Réseau FADOQ recommandait la création d’un programme de subvention à la personne pour le maintien, le recrutement et la formation continue en emploi.

Le budget prévoit plutôt un crédit d’impôt, qui n’est pas assez important selon nous pour modifier les comportements pour les employés et les employeurs. L’âge d’admissibilité au crédit d’impôt pour les travailleurs d’expérience passe de 62 à 61 ans et le plafond du revenu de travail disponible est bonifié de 1 000 $. Cela veut donc dire qu’un travailleur de 61 ans ayant un revenu de 30 000 $ profitera d’un crédit d’impôt de 450 $.

R – Le Réseau FADOQ recommandait la création d’un programme de subvention pour le financement des prothèses dentaires, auditives et des lunettes pour les aînés de 65 ans et plus à faible revenu.

Le budget ne prévoit qu’une réduction de la franchise pour l’achat de matériel pour prévenir la perte d’autonomie. Les prothèses auditives sont comprises, mais on est très, très loin de la subvention demandée pour un 2e appareil auditif financé par la RAMQ. La réduction de la franchise se traduira par un mince crédit d’impôt de 50 $ pour l’achat d’un 2e appareil de base à 250 $.

Aucun gain

R- Le Réseau FADOQ recommandait l’inscription du zona au Programme d’immunisation du Québec pour les gens âgés de 65 ans et plus, au même titre que la grippe et les infections à pneumocoques.

Le budget ne prévoit rien à ce sujet.

R – Le Réseau FADOQ recommandait la modification de l’encadrement réglementaire des régimes enregistrés d’épargne, notamment pour que le transfert du REER en FERR se fasse à partir de 75 ans.

Le budget ne prévoit rien à ce sujet.

R – Le Réseau FADOQ recommandait que la prestation de décès soit bonifiée et indexée jusqu’à concurrence de 5000 $ et que le premier 1500 $ ne soit pas imposable.

Le budget ne prévoit rien à ce sujet.

R – Le Réseau FADOQ recommandait que les services de transport soient inclus dans le Programme d’exonération financière des services d’aide domestique (PEFSAD).

Le budget prévoit plusieurs mesures visant à améliorer le transport collectif, mais rien au sujet du transport adapté pour les aînés.

Le Réseau FADOQ va talonner les partis d’ici la prochaine campagne électorale pour qu’ils s’engagent à inclure ces revendications dans leur plateforme.

Source: Réseau FADOQ