Le réseau FADOQ

Le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et LA référence en matière de qualité de vie des aînés québécois.

En savoir plus sur le Réseau

Reprendre le bâton du pèlerin

Mot du directeur général

Plus qu’un vent de changement, c’est l’ouragan CAQ qui a frappé le Québec le 1er octobre. Le Réseau FADOQ doit donc reprendre le bâton du pèlerin pour tisser des liens avec les nombreux nouveaux élus et leur démontrer que son expertise unique ainsi que son demi-million de membres lui valent pleinement le titre de leader des organisations d’aînés, assorti d’une place à la table où se prennent les décisions qui concernent les aînés.

AU PROVINCIAL

Il est vrai qu’il s’agit plutôt de retrouvailles pour ce qui est de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais. Ayant occupé ce poste de 2007 à 2012 sous les couleurs libérales, elle connaît le Réseau et sa force. Mais il faut néanmoins sonder les priorités de ce nouveau gouvernement et le convaincre de faire siens les dossiers prioritaires du Réseau.

 « Au gré des changements de gouvernement, le Réseau FADOQ se réjouit de constater qu’il a de moins en moins besoin de présentation ! »

Du côté de la ministre déléguée à l’Éducation, au Sport et au Loisir, Isabelle Charest, qui a elle aussi reçu une lettre du Réseau pour la féliciter et solliciter une rencontre, il s’agira de faire connaître la mission loisir du Réseau et l’importance d’une vision inclusive du loisir, englobant le vieillissement actif. En bref, au cours des prochains mois, il faudra que le Réseau FADOQ vende à nouveau sa salade auprès des décideurs politiques. C’est ainsi chaque fois qu’un nouveau gouvernement est élu; il faut reculer de quelques pas pour, on l’espère, mieux avancer ensuite.

AU FÉDÉRAL 

Le Réseau FADOQ connaît la chanson, ayant vécu une situation semblable avec l’arrivée du gouvernement libéral en 2015. Le Réseau FADOQ a tissé des liens avec le ministre fédéral Jean-Yves Duclos, qui chapeautait d’abord les dossiers touchant les aînés, puis avec la nouvelle ministre fédérale des Aînés, Filomena Tassi. Fait encourageant, sur la scène fédérale, le recul temporaire a permis un élan réel vers l’avant pour notre organisation qui, depuis, y joue pleinement son rôle de plus grande organisation d’aînés au pays. En effet, jamais auparavant le Réseau FADOQ n’a été autant sollicité. Uniquement au cours des derniers mois, il a siégé pour la 1re fois à deux comités importants. D’abord, le Comité de révision du tribunal de la sécurité sociale, rencontre au cours de laquelle le Réseaua mis de l’avant la nécessité de simplifier les procédures et de mieux accompagner les aînés qui demandent une révision de leur dossier en lien avec le Régime de pensions du Canada ou la pension de la Sécurité de la vieillesse. Ensuite, le Comité de révision de l’accessibilité en transport aérien de l’Office de transport du Canada, une belle occasion de faire valoir les préoccupations et besoins des aînés lors de leurs déplacements en avion. Le Réseau est aussi devenu membre associé de l’Association internationale de la sécurité sociale, ce qui lui permettra d’interagir avec d’autres pays et de mettre à profit son expertise. Ainsi, bien qu’un travail de relations publiques soit absolument nécessaire au gré des changements de gouvernement, le Réseau FADOQ se réjouit de constater qu’il a de moins en moins besoin de présentation !

Source: Danis Prud'homme | Directeur général du Réseau FADOQ