Fermer X

Réseau FADOQ est le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et la référence en matière de qualité de vie des aînés québécois. En savoir plus

Pour connaître les produits et les offres dans votre région, veuillez indiquer votre langue et votre secteur.

Choisissez votre langue

Choisissez votre région

ou Trouver ma région par code postal

Trouver ma région par code postal

* Entrez un code postal valide

ou Trouver ma région dans une liste

Fermer X

Réseau FADOQ est le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et la référence en matière de qualité de vie des aînés québécois. En savoir plus

Pour connaître les produits et les offres dans votre région, veuillez indiquer votre langue et votre secteur.

Choisissez votre langue

Choisissez votre région

ou Trouver ma région par code postal

Trouver ma région par code postal

* Entrez un code postal valide

ou Trouver ma région dans une liste

Le Réseau FADOQ à la défense des femmes aînées

Montréal – Le Réseau FADOQ a profité de l’invitation du Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes, à Ottawa, pour mettre en lumière les difficultés que vivent les femmes aînées.

Le directeur général du Réseau, Danis Prud’homme, a alors déposé un mémoire portant sur les défis des femmes aînées au Canada.

Par le biais de ce mémoire, le Réseau a de nouveau recommandé de prolonger l’ensemble des prestations de la Sécurité de la vieillesse de la personne décédée pour une durée de trois mois au profit du bénéficiaire survivant.

« Statistiquement, il est davantage probable que les femmes survivent à leur conjoint que l’inverse. La politique actuelle ne prend pas en compte la détresse des personnes qui entreprennent un processus de restructuration de leurs finances personnelles à la suite du décès de leur conjoint ou conjointe », explique M. Prud’homme.

Le Réseau FADOQ a aussi profité de sa présence devant le Comité pour réitérer l’importance de bonifier le montant octroyé par le biais du Supplément de revenu garanti (SRG).

Le sort des proches aidants a aussi été au cœur des discussions. À ce sujet, le Réseau a rappelé qu’il est primordial de rehausser le seuil maximal de rémunération hebdomadaire alloué pour les prestations pour proches aidants afin que le montant octroyé soit plus en concordance avec les revenus des bénéficiaires de ce programme.

Pour consulter le mémoire déposé au Comité permanent de la condition féminine