Une histoire de Noël contre la charité

Le temps des fêtes rend encore plus visible la tendance lourde en faveur de la philanthropie plutôt que l’engagement, et de la charité plutôt que la solidarité. Le plus bel exemple est l’importance accordée à l’efficience dans les établissements de soins, au mépris des valeurs humaines fondamentales. Lire la suite

Source: Aurélie Lanctôt - Le Devoir