Réseau FADOQ
Entête

Nouvelles

  • 18-01-2017 Maltraitance : l’obligation de dénoncer est essentielle

    Source : Réseau FADOQ

    En commission parlementaire sur le projet contre la maltraitance envers les aînés, le Réseau FADOQ a demandé au gouvernement de rendre obligatoire la dénonciation de tout acte de maltraitance. Il a aussi demandé que soient clarifiés certains aspects du projet de loi.

    Lire l’avis du Réseau FADOQ
    Lire le communiqué

  • 17-01-2017 Modifications au RRQ : l’avenir des Québécois en jeu

    Source : Réseau FADOQ

    La Réseau FADOQ s’oppose aux propositions du gouvernement au sujet des modifications au Régime de rentes du Québec (RRQ). Selon le président du Réseau, Maurice Dupont, les Québécois risquent de devenir des citoyens de deuxième ordre.

    Lire l’avis du Réseau FADOQ
    Lire aussi le communiqué

  • 04-01-2017 Smartcane : la canne nouvelle génération

    Senioractu.com 

    Rien n’échappe à la techno, pas même la bonne vieille canne. Au salon CES de Las Vegas, une entreprise française a dévoilé la canne de demain, la Smartcane, équipée d’un GPS, de capteurs de mouvement et d’un système alertant les aidants en cas de souci. Lire la suite

  • 04-01-2017 La semi-retraite: un nouveau standard
    Jonathan Chevreau - L’actualité

    Ayant tout bousculé sur leur passage, les baby-boomers sont en train de redéfinir la retraite. En fait, la prochaine génération de retraités pourrait ne jamais arrêter de travailler, la phase hybride de la vie appelée « semi-retraite » étant appelée à se prolonger pendant 20 ans…. ou plus. Lire la suite

  • 04-01-2017 Vivre près d'autoroutes augmente le risque de démence

    Ici.radio-canada.ca

    Une étude publiée récemment dans la revue The Lancet et basée sur l’analyse de dossiers médicaux de 6,5 millions d’Ontariens, conclut que les personnes vivant à 50 m des routes très achalandées courent 7 % plus de risques de développer de la démence que celles qui habitent à 300 m de ces artères. Lire la suite

  • 21-12-2016 Fin des frais accessoires : des cliniques menacent de fermer

    Ici.radio-canada.ca 

    À quelques jours de l’adoption du règlement interdisant la facturatin de frais accessoires, plusierus médecins spécialistes sont inquiets des répercussions de l’entrée en vigueur de ce nouveau règlement. Lire la suite

  • 20-12-2016 Rajeunir les vieux os à l’aide de cellules retrouvées dans le liquide amniotique

    Alain Labelle - ici.radio-canada.ca

    De nouveaux traitements contre l’ostéoporose pourraient voir le jour et on pourrait ralentir le vieillissement du squelette grâce à des cellules présentes dans le liquide amniotique. C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs britanniques. Lire la suite

  • 19-12-2016 Le prix à payer en résidence privée... et après

    ISABELLE DUCAS - La Presse

    Vivre en résidence privée pour aînés coûte cher. Plusieurs milliers de dollars de frais supplémentaires attendent parfois les familles au décès du locataire. Si certains frais sont légitimes, on verse parfois dans l’abus. Qu’en est-il exactement ? Lire la suite

  • 15-12-2016 10 aliments qui peuvent aider à prévenir l’Alzheimer

    Cara Rosenbloom - L’actualité

    Chou frisé, brocoli, bleuets et huile d’olive comptent parmi les aliments à consommer sans modération pour une meilleure santé du cerveau et pour un risque réduit de souffrir un jour de démence ou d’Alzheimer. Lire la suite

  • 15-12-2016 Le Réseau FADOQ était à l’ONU...

    Source : Réseau FADOQ

    Le Réseau FADOQ était à l’ONU (United Nations Human Rights) à la mi-décembre pour préparer les assises d’une convention internationale sur le droit des aînés.

    Plus importante organisation canadienne d'aînés, le Réseau élabore, avec d’autre organisations, différentes stratégies de représentation auprès des instances gouvernementales. L'Assemblée est partie d'une initiative internationale nommée : Open ended working group on ageing. Danis Prud’homme, directeur général du Réseau FADOQ a fait une allocution le cadre de cette visite.
    Accédez à l’allocution

  • 14-12-2016 Soigner la maladie d'Alzheimer grâce à des stimulations magnétiques

    Ici.radio-canada.ca

    Des stimulations magnétiques transcrâniennes pourraient permettre de soigner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Une étude à cet effet sera réalisée par une chercheuse de l’Université du Manitoba. Lire la suite

  • 09-12-2016 RRQ: Québec songe à hausser l'âge minimal de 60 ans

    VINCENT BROUSSEAU-POULIOT - La Presse

    Est-ce que l’âge minimal pour recevoir des prestations du Régime de rentes du Québec – qui est actuellement de 60 ans – sera revu à la hausse ? C’est l’une des questions qui seront soulevées lors de la consultation sur le RRQ que tiendra le gouvernement Couillard à l’hiver 2017. Lire la suite

  • 08-12-2016 Québec crée 1472 nouvelles places en CHSLD

    Philippe Orfali - Avec La Presse canadienne, Le Devoir

    La création de près de 1500 nouvelles places en CHSLD, un investissement de 55 M$ annoncé par le ministre Gaétan Barrette, est accueilli avec un enthousiasme mitigé. Lire la suite

  • 02-12-2016 Quand les seniors deviennent tendance

    Senioractu.com

    Dans sa dernière newsletter de tendances, l’agence NellyRodi, très influente dans le domaine de la mode, fait une analyse très intéressante de la présence de plus en plus récurrente des seniors et des personnes âgées dans l’univers de la mode et du luxe.

    Cela fait déjà quelques années que nous avions souligné sur Senioractu.com, par le biais de plusieurs articles, la présence de plus en plus importante des seniors et des personnes âgées dans l’univers de la mode et du luxe. 

    Une manière pour les marques de montrer à cette clientèle souvent dotée d’un fort pouvoir d’achat qu’elles ne les oublient pas et que leurs produits ne sont pas réservés aux jeunes… qui de toute façon n’ont pas forcément les moyens de se les offrir ! 
      
    Récemment l’agence française NellyRodi, très influente dans l’univers de la mode et faiseuse de tendance, a mis en avant la présence de plus en plus récurrente des personnes âgées dans les campagnes de communication des grandes marques de vêtements et/ou de luxe. 
      
    « Véritables sources d’inspiration pour les marques de luxe – Céline, Prada, Marc Jacobs ou L’Oréal – certaines personnalités à l’image de Joan Didion, de Carmen Dell’Orefice ou plus récemment de l’américaine arty Iris Apfel se muent en icônes de style » indique l’agence NellyRodi. 
      
    Et de rappeler une donnée fondamentale qui explique en grande partie cette nouvelle manière de communiquer de la part des grandes marques : « en matière de pouvoir d’achat, 65% revendiquent adorer les produits de luxe et 62% ont voyagé au cours des douze derniers mois : une véritable opportunité pour les marques de luxe désireuses d’entrer en conversation avec ces futurs clients on ne peut plus captifs ». 
      
    Cette génération silver, active sur les blogs comme sur les réseaux sociaux, adopte désormais les codes des plus jeunes générations. Figure du phénomène, Helen Ruth Elam Van Winkle (aka Baddie Winkle) est une star d’Internet et d’Instagram. Cette américaine âgée de 88 ans (l’une des plus âgée du réseau social) compte 2,5 millions d’abonnés et multiplie les campagnes et les collaborations avec de grandes marques. 
      
    Et l’agence NellyRodi de conclure : « si la génération Silver ne cesse de conquérir le cœur des marques depuis près de dix ans, c’est un tout autre phénomène que l’on observe désormais. Au-delà, de l’aspect économique évident, les Silver sont aujourd’hui une source d’inspiration pour les marques, notamment premium et luxe, mais aussi pour les jeunes générations séduit par ces aînés qui ont su, à leur époque, remettre en question les codes de la société ». 
      
    Et de poursuivre : « il n’est plus question de choc des générations, mais véritablement de communication intergénérationnelle où les ainés, décomplexés et plus que jamais désireux de s’exprimer et de consommer différemment, se réinventent auprès des plus jeunes, allant jusqu’à reprendre leurs codes sociaux, leurs attitudes et leurs marques. Aujourd’hui, seul leur âge et le pouvoir d’achat opposeraient finalement les Millennials à leurs aînés. Le Silver n’a jamais été aussi sexy ! »

  • 28-11-2016 Devenir proche aidant au péril de sa santé

    Louis Gagné - ici.radio-canada.ca

    La presque totalité des proches aidants qui s'occupent d'une personne aînée au Québec admettent que leurs responsabilités ont une incidence sur leur propre santé.

    C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) pour le compte de l’Appui, un organisme qui vient en aide aux proches aidants, et dont les résultats ont été publiés plus tôt ce mois-ci.

    Le document révèle que 99 % des répondants reconnaissent que les soins qu’ils apportent à un aîné ont eu un impact sur leur santé. Ces effets se manifestent principalement sous la forme d’inquiétude ou d’angoisse (37 %), de fatigue (32 %) et de problèmes de sommeil (22 %). De nombreux proches aidants admettent également se sentir débordés (22 %), mécontents (19 %), en colère (19 %) ou déprimés (15 %).

    Ces données sont tirées de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2012 sur les soins donnés et reçus. Avant la rédaction de ce document, les statistiques les plus à jour sur les proches aidants d’aînés remontaient au recensement de 2006.

    Description d’un proche aidant d’aîné

    « Il s’agit d’une personne âgée de 15 ans et plus, ayant fourni, au cours des 12 derniers mois, au moins une heure d’aide par semaine à une personne de 65 ans et plus en raison d’un problème de santé de longue durée, d’une incapacité physique ou mentale, ou de problèmes liés au vieillissement. »

    Impacts financiers

    En plus d’avoir des répercussions sur leur santé, les répondants soutiennent dans une proportion de 68 % que leur rôle de proche aidant a un impact sur leur situation financière. Les dépenses encourues par la prise en charge d'un aîné sont principalement liées au transport, aux déplacements ou à l’hébergement.

    L’enquête de l’ISQ révèle également qu’un répondant sur trois (34 %) a dû réduire son temps consacré aux activités sociales ou aux passe-temps. Une proportion presque identique (33 %) a affirmé avoir réduit le temps consacré à la détente et à soi-même.

    Une majorité de proches aidants prenant soin d’un aîné (57 %) occupaient un emploi en 2012. Parmi eux, plus de 64 % disaient n’avoir aucune flexibilité dans leur horaire de travail.

    Services de répit

    Même si le fait de prendre soin d’un aîné se ressent sur leur santé, leurs finances personnelles et leur vie familiale, les proches aidants sont très peu nombreux à avoir fait appel aux services de répit qui leur sont offerts. Ainsi, 94 % des répondants ont indiqué n’avoir eu recours à aucun de ces services.

    Les proches aidants d’aînés au Québec : faits saillants

    - Plus d’un million de Québécois ont offert, sans rémunération, des soins ou de l’aide à domicile à une personne aînée en 2012

    - 30 % des proches aidants étaient âgés de 45 à 54 ans

    - 58 % étaient des femmes

    - 57 % occupaient un emploi

    - 42 % affirmaient ressentir du stress en rapport avec leurs responsabilités

    Source : Portrait statistique des proches aidants de personnes 65 ans et plus au Québec 2012 

    Description d’un proche aidant d’aîné

    « Il s’agit d’une personne âgée de 15 ans et plus, ayant fourni, au cours des 12 derniers mois, au moins une heure d’aide par semaine à une personne de 65 ans et plus en raison d’un problème de santé de longue durée, d’une incapacité physique ou mentale, ou de problèmes liés au vieillissement. »

    Source : Portrait statistique des proches aidants de personnes de 65 ans et plus au Québec, 2012