La FADOQ – Région Outaouais souligne la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînéesLa FADOQ – Région Outaouais joint sa voix aux autres organismes de la région pour souligner la campagne du ruban mauve diffusée à compter d’aujourd’hui dans le cadre de la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées le 15 juin prochain. Cette journée a pour but de sensibiliser la population sur une situation inacceptable et malheureusement encore tabou dans notre société qu’il faut combattre tous ensemble : la maltraitance envers les aînés. Différents organismes de notre région distribueront à différents endroits le ruban mauve.

On estime selon les différentes études que 4 à 7% des aînés du Québec seraient victimes d’une forme d’abus ou de fraude. Avec le vieillissement de la population dont le Québec ne fait pas exception, le nombre de personnes âgées en proie à la maltraitance risque de s’accroître au cours des années à venir.

Sensible à cette problématique, la FADOQ – Région Outaouais, par le biais de son programme Aîné-Avisé, lutte depuis 2010 contre ce fléau. À ce jour, plus de 2 000 personnes en Outaouais ont participé à une séance de ce programme qui traite d’âgisme et des différentes formes d’abus et de fraude. Depuis l’automne 2017, le Réseau FADOQ, de concert avec la Sûreté du Québec, a réalisé une mise à jour de son programme Aîné-Avisé par la création de deux nouvelles capsules qui traitent de maltraitance envers les aînés. Trop souvent, un aîné est intimidé, humilié, ridiculisé, isolé, réprimandé, soumis à l’âgisme et exploité financièrement pour ne pas dire fraudé. L’abus peut se manifester de différentes façons et parfois, elle provient d’un proche.

En janvier 2019, la FADOQ – Région Outaouais désireuse de donner un second souffle à ce programme a procédé à l’embauche d’un coordonnateur ayant pour mission de sensibiliser les aînés de tous les secteurs de l’Outaouais quant à leur vulnérabilité face à l’abus. Les premières semaines ont été dédiées au développement de partenariats afin de favoriser le déploiement du programme à grande échelle. Différents intervenants ont été rencontrés, dont le responsable de la section de la résolution et des actions préventives de quartier du Service de police de la ville de Gatineau et le policier de la Sûreté du Québec qui porte également cette responsabilité. De plus, les résidences à visiter dans l’échéancier prescrit ont été identifiées et chaque responsable des activités desdites résidences a été contacté afin d’expliquer le programme et de confirmer une date de présentation.

Mission accomplie, depuis la fin février 2019 des présentations ont eu lieu dans 16 résidences pour aînés en Outaouais et environ 400 personnes y ont participé. Lors des présentations, le coordonnateur du programme est accompagné d’un policier, soit de la ville de Gatineau, soit de la Sûreté du Québec dans les différentes MRC. Le rôle du policier est principalement de traiter du volet de la fraude et de suggérer des méthodes préventives.

Les séances Aîné-avisé sont gratuites et ouvertes à tous. Que vous soyez un organisme communautaire, une résidence pour aînées, une association de loisirs ou même une institution financière, il vous est possible de réserver une séance aîné-avisé pour sensibiliser et prévenir la fraude, la maltraitance et l’intimidation chez les aînés. Pour organiser une séance, communiquer avec le bureau régional au 819 777-5774 ou fadoqoutaouais@gmail.com

Quelques définitions de maltraitance

Maltraitance physique

Gestes ou actions inappropriés, ou absence d’action appropriée, qui portent atteinte au bien-être ou à l’intégrité physique de la personne aînée.

Maltraitance psychologique

Gestes, paroles ou attitudes qui portent atteinte au bien-être ou à l’intégrité psychologique de la personne aînée.

Maltraitance matérielle ou financière

Obtention ou utilisation frauduleuse, illégale, non autorisée ou malhonnête des biens ou des documents légaux de la personne aînée ou absence d’information ou mésinformation financière ou légale.

Comment agir si vous soupçonnez une situation de maltraitance ?

  • Créez un climat de confiance avec la personne et soyez à l’écoute;
  • Encouragez l’aîné à s’affirmer et dresser son plan;
  • Trouvez un moment où vous êtes seul avec la personne pour lui faire part de vos préoccupations;
  • Respectez le choix et le rythme de la personne et évitez de démontrer de la frustration si celle-ci insiste sur le fait que tout va bien;
  • Évitez de confronter la personne présumée maltraitante. Une telle action peut mener à des représailles contre l’aîné;
  • Accompagnez la personne vers les ressources appropriées, si elle le souhaite.

En cas d’urgence : 911

Pour porter plainte : Sûreté du Québec : 310-4141 ou votre service de police local

LIGNE AIDE ABUS AÎNÉS : 1 888 489-ABUS(2287)

Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec 2017

Source: FADOQ - Région Outaouais