Budgets provincial et fédéral : Pour le Réseau FADOQ, le temps est venu de passer de la parole aux actes

Montréal – À deux semaines du dépôt des budgets fédéral et provincial, le Réseau FADOQ rappelle que les aînés doivent être au cœur des plans économiques des ministres des Finances Bill Morneau et Éric Girard.

« Un coup de barre doit être donné pour améliorer la situation dans les CHSLD, soutenir les proches aidants avec plus de conviction, miser sur les travailleurs d’expérience et bonifier le Supplément de revenu garanti. Il est temps de passer de la parole aux actes », soutient le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont.

Le Réseau FADOQ a multiplié les rencontres auprès de la classe politique pour faire entendre des recommandations destinées à améliorer la qualité de vie des aînés, particulièrement les plus vulnérables.

Sur la scène provinciale, le changement de gouvernement a consolidé le rôle de premier plan du Réseau comme porteur des dossiers qui concernent les personnes de 50 ans et plus. Au cours de deux rencontres avec la nouvelle ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, le Réseau a réitéré l’importance de rehausser les investissements en CHSLD et de mettre en place un régime d’aide pour soutenir les proches aidants. À cet égard, le Réseau a profité de l’invitation du Forum sur la proche aidance pour insister sur la nécessité d’une reconnaissance légale du statut du proche aidant.

Le Réseau a aussi présenté son volet loisirs à la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, loisirs qui permettent à 70 000 personnes aînées de bouger chaque semaine. Lors de cette rencontre, le Réseau a souligné à Mme Charest que les loisirs culturels doivent être considérés au même titre que les loisirs actifs et sportifs.

En prévision du dépôt du premier budget caquiste, le 21 mars prochain, le Réseau a présenté au ministre Girard 25 recommandations qui mettent en lumière la nécessité de créer une politique nationale sur le vieillissement.

Dans un véritable plaidoyer pour les travailleurs d’expérience, le Réseau a conseillé au gouvernement d’offrir la possibilité à un travailleur actif retirant sa rente de retraite d’arrêter de verser ses cotisations au Régime de rentes du Québec. Le Réseau a aussi eu l’occasion de faire valoir ces nécessités lors d’une rencontre avec le cabinet du premier ministre François Legault.

Sur la scène fédérale

Par ailleurs, la présence du Réseau FADOQ sur la scène fédérale a été tout aussi constante et assidue.

Comme il l’a fait au niveau provincial, le Réseau a déposé un mémoire au cabinet du ministre Morneau. Au cœur des revendications formulées au député fédéral : bonifier le Supplément de revenu garanti et faire doubler l’exemption de gains associée au SRG pour la faire passer de 3 500 $ à 7 000 $. Ces recommandations ont d’ailleurs été formulées de vive voix au secrétaire parlementaire du ministre des Finances, Joël Lightbound, en vue du dépôt du budget fédéral, le 19 mars.

Le directeur général du Réseau FADOQ, Danis Prud’homme, a aussi déposé, devant le Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes à Ottawa, un mémoire portant sur les défis des femmes aînées au Canada. Par le biais de ce mémoire, le Réseau a de nouveau recommandé de prolonger l’ensemble des prestations de la Sécurité de la vieillesse de la personne décédée pour une durée de trois mois, au profit du bénéficiaire survivant.

Le Réseau FADOQ est prêt à œuvrer à la réalisation des engagements des gouvernements qui ont une influence directe sur la qualité de vie des personnes de 50 ans et plus. Les ministres des Finances Éric Girard et Bill Morneau ont l’occasion de poser un jalon en ce sens. Le Réseau FADOQ sera très attentif aux mesures qui seront dévoilées les 19 et 21 mars prochains.