Le réseau FADOQ

Le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et LA référence en matière de qualité de vie des aînés québécois.

En savoir plus sur le Réseau

Assurance médicaments public : les aînés vulnérables méritent une équité fiscale

La hausse annoncée au Régime public d’assurance médicaments (RPAM) illustre l’iniquité de l’échelle qui est actuellement en place, déplore le Réseau FADOQ.

La contribution maximale en pharmacie s’établira désormais à 54,08 $ par mois pour les gens de 65 ans ou plus recevant un Supplément de revenu garanti (SRG) au taux de 1 à 93 %. En comparaison, une personne qui reçoit du SRG à un taux variant de 94 à 100 % ne paie aucune contribution mensuelle en pharmacie. Le Réseau FADOQ demande donc de changer les échelles de contribution de façon à ce qu’il y ait une augmentation progressive de la franchise demandée en fonction du pourcentage de SRG.

« Pourquoi une si grande différence entre une personne qui reçoit du SRG au taux de 93 % par rapport à celle qui en reçoit à 94 % ? Si l’on tient compte du fait que les revenus du SRG stagnent et que la contribution mensuelle en pharmacie augmente, cette inadéquation réduit le pouvoir d’achat des gens de 65 ans et plus, eux qui consomment un plus grand nombre de médicaments que les autres tranches d’âge », explique la présidente du Réseau FADOQ, Gisèle Tassé-Goodman.

Cette demande est d’autant plus importante que le RPAM assure la quasi-totalité des Québécois âgés de 65 ans et plus, selon les données fournies par la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Par ailleurs, le Réseau FADOQ se soucie de la hausse de 3,2 % de la prime annuelle maximale à payer pour le RPAM à Revenu Québec lors de la production de la déclaration de revenus. Le montant de 636 $ prévu pour la prochaine année reste en deçà de la prime à débourser en 2017, qui était de 667 $, mais il s’agit tout de même d’une hausse supérieure à l’inflation, qui s’est chiffrée à 1,7 % en 2018.

Source: Réseau FADOQ