Aide médicale à mourir: pas toujours un choix éclairé, révèle une étude

L’enjeu du manque d’accès à des soins palliatifs de qualité refait surface. Une étude réalisée par trois chercheuses du Centre universitaire de santé McGill révèle que de nombreux patients québécois ont obtenu une consultation en soins palliatifs moins d’une semaine avant leur demande d’aide médicale à mourir (AMM), ou même après la demande d’AMM.

En savoir plus »

Source: Caroline Touzin | La Presse