Soins palliatifs: il y a «urgence d’agir»

Un manque criant d’effectif met en péril l’accessibilité aux soins palliatifs dans plusieurs régions du Québec, et ce, alors que d’ici cinq ans, 50 % des médecins pratiquant à temps plein en soins palliatifs auront pris leur retraite. La solution passe notamment par des assouplissements administratifs afin d’inciter les médecins à travailler en soins palliatifs.

En savoir plus »

Source: Élisabeth Fleury | Le Soleil