Élections 2019 : aider les provinces à assumer les coûts en santé

À l’approche des prochaines élections fédérales, le Réseau FADOQ presse le prochain gouvernement d’aider les provinces à assumer les coûts toujours grandissants du système de santé.

C’est pourquoi le Réseau demande dans sa plateforme électorale le rehaussement de l’indexation des transferts en santé et l’intégration dans ce calcul d’une variable tenant compte du vieillissement de la population.

En 2017-2018, les dépenses totales des provinces en santé totalisaient 167 G$ alors que les transferts fédéraux étaient de 37 G$, selon les données du Conference Board du Canada. Durant la même période, le taux de croissance du transfert canadien en matière de santé (TCS) s’est limité à 3 %. Cela signifie donc que le taux de croissance, tel qu’il est actuellement fixé, fera chuter à moins de 20 % la proportion fédérale consacrée au financement des soins de santé d’ici 2026.

« C’est trop peu. Il faut donner des ressources suffisantes aux provinces en matière de santé. Les transferts fédéraux doivent être plus généreux pour permettre l’élargissement de l’accès aux soins », soutient la présidente du Réseau FADOQ, Gisèle Tassé-Goodman.

Modifier le crédit d’impôt pour frais médicaux

Le Réseau FADOQ intervient également à l’aube du scrutin d’octobre pour demander la modification du crédit d’impôt pour frais médicaux afin que cette mesure fiscale devienne un crédit d’impôt remboursable. Actuellement non remboursable, ce crédit ne profite pas aux aînés les moins nantis de notre société.

Le Réseau exige aussi que le déductible de ce crédit d’impôt soit réduit de moitié, soit de 3 % à 1,5 %.

À noter que ces demandes figurent dans le volet Santé de la plateforme électorale du Réseau FADOQ intitulée Élections fédérales 2019 : priorité aînés.

Accédez à la plateforme électorale du Réseau FADOQ

Source: Réseau FADOQ