Budget Morneau : le Réseau FADOQ veut plus de revenus pour les aînés

Montréal, – Le Réseau FADOQ espère que le gouvernement libéral répondra favorablement à sa demande d’ajouter de l’argent dans les poches des aînés les plus vulnérables, demain lors du dépôt du budget Morneau.

Après avoir rendu le Supplément de revenu garanti (SRG) plus accessible grâce à l’inscription automatique, le gouvernement fédéral doit maintenant le bonifier d’au moins 50 $ par mois, indexé en fonction de l’inflation.

« Un aîné ayant seulement la pension de la Sécurité de la vieillesse et le SRG aura un revenu annuel de 17 997,24 $, soit moins que le seuil officiel de pauvreté au Canada. C’est inadmissible », martèle le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont.

Dans un mémoire présenté en janvier dernier au cabinet du ministre des Finances, Bill Morneau, le Réseau FADOQ demande le prolongement de l’ensemble des prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) de la personne décédée pour une durée de trois mois, au profit du bénéficiaire survivant.

« Présentement, l’ensemble des prestations de la SV sont annulées dès le mois suivant le décès. La politique actuelle ne tient pas compte de la détresse des personnes qui entreprennent un processus de restructuration de leurs finances personnelles à la suite du décès de leur conjoint ou conjointe », se désole M. Dupont.

Ne pas oublier les proches aidants

Les proches aidants sont indispensables à notre société, eux qui comblent quotidiennement le manque de ressources de notre système public. Les proches aidants deviendront de plus en plus nombreux au cours des prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Le Réseau FADOQ demande au gouvernement de doubler le crédit d’impôt pour aidants naturels et d’en faire un crédit d’impôt remboursable. Cette mesure fiscale viendrait palier en partie les pertes de revenus dues à leur rôle de proches aidants.

Aider les travailleurs d’expérience

Alors que le Canada fait face actuellement à une sérieuse pénurie de main-d’œuvre, certaines dispositions fiscales découragent les travailleurs d’expérience de retourner sur le marché du travail.

Dans l’immédiat, le Réseau FADOQ demande au gouvernement de doubler l’exemption de gains associée au SRG afin de la faire passer de 3 500 $ à 7 000 $.

« À partir de 3 500 $ de revenus annuels, la prestation du SRG d’une personne est retranchée de 50 cents pour chaque dollar supplémentaire gagné. Ça ne favorise en rien une meilleure participation au marché du travail », critique M. Dupont.

Augmenter les transferts en santé

Le Réseau FADOQ recommande d’indexer le Transfert canadien en matière de santé (TCS) de 6 % annuellement afin d’aider les provinces à assumer les coûts toujours grandissants du système de santé.

En 2017-2018, les dépenses totales des provinces en santé totalisaient 167 G$ alors que les transferts fédéraux étaient de 37 G$. De plus, le TCS ne prend pas en considération le vieillissement de la population.

« Le gouvernement doit revoir sa façon de calculer le TCS pour inclure dans la formule actuelle une variable qui tient compte du vieillissement de la population », soutient M. Dupont.

Le Réseau FADOQ sera sur place à Ottawa pour offrir sa vaste expertise en matière de défense des droits des aînés. La vice-présidente du Réseau, Gisèle Tassé-Goodman, sera à la Chambre des communes pour étudier le budget Morneau. Pour sa part, la directrice générale adjointe, Lyne Rémillard, sera disponible pour répondre aux demandes des médias, à Montréal.