Élections 2019 : soutenir financièrement les proches aidants

À l’approche des élections fédérales, le Réseau FADOQ réclame que le prochain gouvernement pousse plus loin la réflexion sur les difficultés quotidiennes que vivent les proches aidants.

En outre, le Réseau FADOQ demande de prolonger la période de prestations d’assurance-emploi jusqu’à un maximum de 52 semaines afin de protéger l’emploi des proches aidants qui, chaque jour, comblent le manque de ressources du système public. Actuellement, cette prestation est de 15 semaines pour les proches aidants d’adultes, de 26 semaines pour les prestations de compassion et de 35 semaines pour les proches aidants d’enfants.

« Il faut permettre aux individus de s’investir auprès d’un proche pendant une année complète tout en leur versant des sommes qui leur permettront de survivre », martèle la présidente du Réseau FADOQ, Gisèle Tassé-Goodman.

En ce sens, le Réseau FADOQ demande la modification du crédit pour aidants naturels. Présentement non remboursable, ce crédit d’impôt ne profite pas aux plus vulnérables de notre société. Cette mesure fiscale doit donc devenir un crédit d’impôt remboursable afin de mieux soutenir financièrement les proches aidants.

« 20 % des proches aidants vivent de l’insécurité financière. Leur réalité force plusieurs à réduire considérablement leurs heures de travail, ce qui entraîne une perte de revenu d’environ 16 000 $ par année », explique Mme Tassé-Goodman.

En raison du vieillissement accéléré de la population, les proches aidants deviendront de plus en plus nombreux au cours des prochaines années. Cette réalité touche déjà 24 % de la population du Québec. Il y a urgence d’agir afin de leur venir en aide.

À noter que ces demandes figurent dans le volet Proches aidants de la plateforme électorale du Réseau FADOQ intitulée Élections fédérales 2019 : priorité aînés.

Accédez à la plateforme électorale du Réseau FADOQ

Source: Réseau FADOQ