Présentation de Kent Nagano

Présentation de Kent Nagano

La musique, essentielle à la qualité de vie

Kent Nagano passe une grande partie de sa vie en avion entre l’Amérique et l’Europe. Il est très attaché au Québec et à la place qu’occupe la culture. Un modèle pour le reste du continent selon lui. Le regard qu’il porte sur Montréal et le Québec fait plaisir à entendre. Il aime la profondeur avec laquelle les Montréalais aiment leur ville et le sérieux avec lequel les Québécois prennent leur culture. Le Québec l’inspire et le motive. Il aime sa spécificité et son côté européen. Maestro Nagano n’a pas pu donner d’entrevue mais il a collaboré au contenu de cet article.

Kent Nagano est le directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) depuis 2006. Il a contribué à la création de la Maison symphonique de Montréal, inaugurée en 2011, et à l’acquisition du grand orgue Pierre-Béique, dont le concert inaugural a eu lieu en 2014. Il est également directeur musical général et chef principal de l’Opéra d’État et de l’Orchestre philharmonique de Hambourg en Allemagne. Il jouit d’une solide réputation internationale, étant l’un des interprètes les plus inspirés et avant-gardistes des répertoires symphonique et opératique. Né en Californie de parents d’origine japonaise, Kent Nagano a amorcé sa carrière à l’Orchestre symphonique de Boston à titre d’assistant au chef Seiji Ozawa.[i]

Le style Nagano

D’un naturel réservé, Kent Nagano est reconnu pour la clarté, l’élégance et l’intelligence de ses interprétations. En tant que chef d’orchestre, il jouit d’une grande notoriété et il est très médiatisé. Il valorise toutefois la discrétion et la vie privée. La famille, une valeur qu’il affirme partager avec la société québécoise, est très importante pour lui. Il aime passer du temps avec sa femme et sa fille, deux musiciennes accomplies, dans la plus grande discrétion. Cela lui permet de prendre du recul et d’avoir de la perspective sur son métier.

Il plaide qu’il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’art, sous toutes ses formes, surtout à notre époque de grands bouleversements technologiques, car l’art contribue à la qualité de vie des gens. Maestro Nagano déclare : « La musique classique nous rappelle que, si les temps changent, l’esprit humain fait preuve d’une remarquable constance ».

Sortir de la routine

Dans une entrevue avec Monique Giroux[ii], il mentionne vouloir « casser la routine » du concert de 20 heures dans une salle de spectacle. Il trouve important de partager la musique hors des murs afin de se rapprocher de la communauté. Il désire rendre la musique, souvent associée à la haute société et à l’argent, plus accessible.

C’est ainsi que sont nés des projets tels que Les Glorieux, la célébration du Canadien 2009 au Centre Bell; un hommage musical en 2016 pour les 50 ans du métro de Montréal; et l’an dernier, la célébration du 375e anniversaire de Montréal au pied du mont Royal.[iii]

Les sorties de Kent Nagano et de l’OSM ne sont pas qu’urbaines. Du 9 au 19 septembre dernier, l’orchestre et son chef ont effectué une tournée dans six communautés au Nunavik et dans le Nord-du-Québec. Enfants fascinés et émerveillés, activités éducatives ou communautaires fécondes, rencontres inspirées et inspirantes, le voyage fut ponctué de moments uniques d’échanges et de partage, dans des salles remplies à pleine capacité.[iv]

« Un projet qui englobe une création, une tournée et des échanges culturels, voilà qui constitue une manière audacieuse de réinventer nos pratiques comme orchestre moderne » souligne Maestro Nagano.

Ému par les enfants

Alors qu’il était tout jeune enfant, Kent Nagano a assisté à un concert donné sur un terrain de basketball près de chez lui. L’orchestre interprétait la 9e symphonie de Beethoven. Cet évènement a transformé sa vie. C’est l’une des motivations derrière la création du programme La musique aux enfants qui propose une formation musicale quotidienne à 160 enfants, de 4 et 5 ans, vivant à Montréal-Nord.[v]

« Promouvoir l’apprentissage des enfants par la musique classique est aussi important aujourd’hui que ce l’était en 1934, lorsque Wilfrid Pelletier a fondé l’OSM. Chaque année, nous présentons le Bal des enfants afin de perpétuer cette tradition et de donner la chance à tous les enfants de découvrir la musique. »

— Kent Nagano

Kent Nagano a fêté ses 67 ans en novembre dernier. Nul doute qu’il s’agit d’un aîné actif! Son contrat avec l’Orchestre symphonique de Montréal se terminera en 2020. Kent Nagano nous promet de belles surprises.

[i] Site web : osm.ca

[ii] Grande entrevue avec Monique Giroux à Ici Radio-Canada Première, le 16 janvier 2017

[iii] Montreal Gazette, Arthur Kaptainis Kent Nagano says his final OSM seasons will remain ‘full of surprises’.

[iv] Communiqué de presse de l’OSM du 20 septembre 2018 Deuxième visite dans le Grand Nord : Bilan d’une rencontre de trois nations en six concerts.

[v] http://www.lamusiqueauxenfants.org/

Source: FADOQ - Région Île de Montréal