Artemis Erfle se bat pour valoriser le hockey féminin

Click here for the english version

Si vous passez au Complexe sportif Bell de Brossard ce week-end à l’occasion de la Coupe du Québec 50+ de hockey FADOQ, soyez attentif à l’attaquante de l’équipe des Girls portant le numéro 4. Son nom : Artemis Erfle. Son âge : 59 ans. Sa mission : faire reconnaître l’importance du hockey féminin amateur au Canada.

En 2018, Artemis Erfle était capitaine de l’équipe du Québec qui a remporté la médaille d’or aux Jeux du Canada 55+ à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Ce succès, elle ne pourra toutefois pas le répéter puisque les Jeux du Canada ne comptent pas de catégorie 60 ans et plus pour l’instant, une situation qui, espère-t-elle, sera corrigée sous peu.

« Nous voulons la création d’une catégorie de 60 ans et plus chez les femmes. Les hommes ont des catégories qui vont jusqu’à 75 ans et plus. La mission des Jeux est de promouvoir le bien-être physique et mental des gens. Le fait de n’avoir qu’une seule catégorie au hockey féminin va à l’encontre de cette mission puisque cela met des barrières à d’éventuelles participantes, plaide Artemis Erfle. On veut continuer de jouer au hockey. On veut rester actives. »

Artemis Erfle vient d’une famille de hockey. Mère de quatre enfants qui ont tous pratiqué ce sport, elle s’est mise à chausser les patins dans un cadre compétitif pour la première fois à 39 ans, désireuse de perpétuer une certaine tradition familiale.

« Avec tout ce temps passé à l’aréna, je me suis dit que je ferais mieux de jouer moi aussi ! », raconte cette directrice de garderie.

Les prochains Jeux du Canada 55+ auront lieu à Kamloops, en Colombie-Britannique, en 2020. Artemis Erfle a bon espoir de pouvoir y participer. Pour le moment, elle a réussi à convaincre cinq provinces d’envoyer des équipes formées de femmes de 60 ans et plus à ces Jeux, advenant le cas où une catégorie 60+ féminin était créée. Puisqu’une province peut envoyer plus d’une formation, sept équipes se sont engagées à jouer à Kamloops si le conseil d’administration décidait d’aller de l’avant avec la demande d’Artemis Erfle. Le nombre d’équipes participantes ne serait donc pas un enjeu.

« Le conseil d’administration devra trancher, après avoir validé s’il dispose d’assez d’argent et de temps de glace pour créer cette nouvelle catégorie. Notre sort est entre leurs mains », explique la médaillée des Jeux de 2018.

Et comment réagirait-elle si le conseil d’administration ne donnait pas suite à sa demande ?

« Ce serait très frustrant si cette catégorie n’était pas créée. Le monde du sport doit valoriser plus les femmes. Il faut nous donner les moyens de pratiquer nos activités physiques. Ce serait une grave erreur que les femmes de 60 ans et plus ne puissent pas compétitionner à Kamloops, en 2020 », renchérit Artemis Erfle.

D’ici là, l’attaquante sera en action avec ses Girls du 12 au 14 avril prochain dans la catégorie féminin 50+ de la Coupe du Québec de hockey FADOQ. Si vous la croisez, n’hésitez pas à l’encourager dans sa démarche d’inclusion. Elle aura besoin de tous les appuis qu’elle peut recueillir.