Mise à jour économique : une occasion manquée

Alors que le ministre des Finances, Éric Girard, a confirmé lors de sa mise à jour économique que le Québec nage dans les surplus, le Réseau FADOQ déplore que le gouvernement Legault n’ait pas profité de l’occasion pour annoncer des mesures pour améliorer la qualité de vie des aînés.

Pourtant, des gestes concrets auraient pu être posés par le ministre Girard. L’énoncé économique aurait pu bonifier le crédit d’impôt pour aidant naturel, cela aurait du même coup réalisé un engagement électoral de la Coalition Avenir Québec. Il en va de même pour le crédit d’impôt pour soutien aux aînés qui aurait également pu être revu à la hausse.

L’absence d’investissement au niveau des soins de longue durée laisse également le Réseau FADOQ perplexe. Bien que le gouvernement ait montré une volonté politique d’améliorer la qualité de vie des aînés les plus vulnérables de notre société, il n’en demeure pas moins qu’un an après l’élection de la CAQ, plus de 3100 personnes attendent toujours une place en CHSLD et que les déplorables cas de maltraitance défraient encore beaucoup trop souvent les manchettes.

Le Réseau FADOQ critique aussi l’absence de mesures pour améliorer l’organisation du travail au sein du réseau de la santé. Le personnel soignant est à bout de souffle et il a besoin d’aide. La mise à jour économique aurait été un moment idéal pour réviser les ratios personnel/patient. Au lieu de cela, les résultats probants des projets pilotes seront tablettés jusqu’à nouvel ordre.

Il va sans dire que, dans le contexte actuel du vieillissement accéléré de la population québécoise, ces oublis de la part du ministre Girard préoccupent le Réseau FADOQ qui espère grandement que la situation sera rectifiée lors du prochain budget provincial.

Source: Réseau FADOQ