Le réseau FADOQ

Le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et LA référence en matière de qualité de vie des aînés québécois.

En savoir plus sur le Réseau

Budget fédéral 2019 : Le Réseau FADOQ à la défense des plus vulnérables

MONTRÉAL – À l’approche du dépôt du budget fédéral, le Réseau FADOQ publie un mémoire mettant de l’avant 14 recommandations destinées à améliorer la qualité de vie des aînés, particulièrement les plus vulnérables.

» Consulter le mémoire du Réseau FADOQ et ses recommandations

Une des recommandations phares du mémoire est la bonification du Supplément de revenu garanti (SRG). Un aîné ayant seulement la pension de la Sécurité de la vieillesse et le SRG aura un revenu annuel d’environ 17 979 $, soit moins que le seuil officiel de pauvreté au Canada. Le gouvernement fédéral doit d’ailleurs revoir la mesure de son seuil officiel de pauvreté, c’est une nécessité.

Le Réseau FADOQ estime aussi que les prestations du SRG et l’Allocation de la personne décédée doivent être prolongées pendant trois mois au profit du bénéficiaire survivant. La politique actuelle ne tient pas compte de la détresse des personnes qui entreprennent un processus de restructuration de leurs finances personnelles à la suite du décès de leur conjoint.

Pour les transferts en santé

Le Réseau FADOQ recommande d’indexer le Transfert canadien en matière de santé (TCS) de 6% annuellement afin d’aider les provinces à assumer les coûts toujours grandissants du système de santé.

Par ailleurs, le TCS ne tient pas compte du vieillissement de la population. Pourtant, 5,1 millions de Canadiens atteindront l’âge de 65 ans au cours des dix prochaines années.

« Le gouvernement doit revoir sa façon de calculer le TCS pour inclure dans la formule actuelle une variable qui tient compte du vieillissement de la population. Une piste de solution pourrait être de rehausser le montant alloué par aîné », fait valoir le président du Réseau FADOQ, Maurice Dupont.

Pour soutenir les travailleurs d’expérience

Le Réseau FADOQ presse également le gouvernement fédéral de soutenir plus activement les travailleurs d’expérience afin de favoriser leur maintien sur le marché du travail. Des sommes doivent être allouées aux provinces pour soutenir ces travailleurs.

La fiscalité nuit à la retraite progressive et les employeurs de travailleurs d’expérience manquent d’incitatifs. Le Réseau FADOQ propose donc la mise en place d’un crédit d’impôt et d’une subvention aux entreprises pour favoriser l’embauche et le maintien en emploi des travailleurs d’expérience.

Ces recommandations aideraient grandement à combattre la pénurie de main-d’œuvre qui touche actuellement le Québec.

Pour une vie active

Le Réseau FADOQ n’insistera jamais assez sur l’importance du maintien d’une vie active chez les aînés. L’accessibilité à une vaste gamme de loisirs et d’activités contribue à la conservation et à l’amélioration de la santé.

Le programme Nouveaux Horizons pour les aînés encourage ce genre d’initiative. Le Réseau FADOQ recommande donc de reconduire et bonifier ce projet qui favorise l’inclusion sociale des aînés.

Présenté au cabinet du ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, le mémoire est un plaidoyer pour la mise en place d’une politique nationale du vieillissement.

« Il faut qu’il y ait une cohérence des politiques publiques à l’égard des aînés et du vieillissement de la population. Nous sonnons l’urgence d’agir maintenant », martèle M. Dupont.

» Consulter le mémoire du Réseau FADOQ et ses recommandations

Avec plus de 500 000 membres, le Réseau FADOQ est le plus important organisme d’aînés au Canada. Sa mission est de rassembler et représenter les personnes de 50 ans et plus pour les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie. Le Réseau défend et fait la promotion de leurs droits et valorise leur apport à la société. Il leur offre plusieurs programmes, services et activités, ainsi qu’une gamme de loisirs pour les inciter à demeurer actifs physiquement et intellectuellement.

Source: Réseau FADOQ