Le réseau FADOQ

Le plus important regroupement de personnes de 50 ans et plus de la province et LA référence en matière de qualité de vie des aînés québécois.

En savoir plus sur le Réseau

Des Canadiens forcés de rembourser des trop-payés : le fédéral choisit la facilité

Montréal – Le Réseau FADOQ se préoccupe du fait que des milliers de Canadiens devront rembourser environ 66 millions $ au Régime de pensions du Canada à la suite de la résolution d’un problème informatique datant de 2009, comme le révèle Radio-Canada dans un article paru jeudi.

Le Réseau ne comprend pas l’empressement d’Emploi et Développement social du Canada de procéder au recouvrement de ces trop-payés auprès de 15 000 personnes ou de leur succession.

« Il est surprenant que le gouvernement fédéral soit si motivé à aller chercher cet argent après plus d’une décennie d’inaction au cours de laquelle le gouvernement n’a même pas communiqué avec des familles ayant perdu un proche pour obtenir des remboursements. C’est incohérent ! », juge le directeur général du Réseau FADOQ, Danis Prud’homme, qui insiste pour dire que le fédéral opte pour une solution simpliste.

« Des milliards dorment dans des paradis fiscaux, et rien n’est fait à ce niveau. Le fédéral choisit vraiment la voix de la facilité », affirme M. Prud’homme.

Selon Radio-Canada, 95 % des personnes touchées par cette nouvelle doivent moins de 25 000 $ chacun et la plupart doivent moins de 5 000 $. Le Réseau juge qu’il s’agit là de sommes considérables à payer, surtout si l’on considère que trop d’aînés vivent sous le seuil de la pauvreté.

Deux poids, deux mesures

Le Réseau FADOQ dénonce l’hypocrisie du gouvernement qui veut aller chercher des sommes versées en trop sur une décennie alors que la rétroactivité des versements du Supplément de revenu garanti (SRG) est limitée à 11 mois.

« Pendant des années, le SRG n’était pas versé automatiquement à des gens qui y avaient droit. À ce sujet, il y a encore des Canadiens ayant eu 64 ans avant le 1er décembre 2017 qui ne savent pas qu’ils peuvent toucher des prestations du SRG », dénonce M. Prud’homme.

Et comme si ce n’était pas suffisant, le gouvernement indique qu’un problème informatique semblable empêche le recouvrement des trop-payés de la Sécurité de la vieillesse (SV).

Le Réseau FADOQ presse le gouvernement de faire preuve de gros bon sens lorsque vient le temps de recouvrer des sommes à la suite d’un problème qu’il a lui-même contribué à causer.